Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #quesako tag

Clionne qui ?

Publié le par Clionne

C'est à 11 ans que Chloé écrit ses premiers textes. L'imagination sort de n'importe où alors elle écrit sur des serviettes en papier, sur ses mains, car il faut la saisir vite. Elle ne sait pas trop ce que c'est ? Des chansons... mais qu'on ne chante pas? De la poésie sans règles strictes?

C'est à 24 ans, en 2011, qu'elle découvre le slam et ses scènes. Presque par hasard, conseillée par une amie à l'écoute de ses textes. Et depuis c'est le grand slamour...

Elle devient alors Clionne! Et parcourt les scènes, de Paris et de toutes la France, pour déclamer ses textes forts, sincères et souvent osés. Elle a participé à des tournois nationaux et internationaux et animé une scène ouverte mensuelle de 2012 à 2014, la Slam' botte. Aujourd'hui, elle donne des ateliers de slam à tous types de publics (adultes, enfants, ados, séniors) et même en entreprises. Pour partager le plaisir de prendre une feuille, un stylo... et de créer!

Clionne qui ?
Clionne qui ?
Clionne qui ?

Comment le slam peut-il aider des collégiens en décrochage scolaire?

Publié le par Clionne

Comment le slam peut-il aider des collégiens en décrochage scolaire?

10/06/16, Atelier slam à la Philharmonie.

Début : les enfants arrivent en retard, ils ne sont que 3 et sont dans une classe spécialisée (décrochage scolaire). Ils ne sont pas bien réveillés et rechignent à faire quoi que ce soit. J'ai le droit à un "c'est nul le slam!"

Je leur explique que je me fiche des fautes d'orthographe, qu'ils peuvent inventer des mots et écrire dans une autre langue. Qu'ils peuvent tricher avec la consigne s'ils n'y arrivent pas, le but étant d'arriver à écrire. On écrit des textes ensemble sur leur ville, on joue avec les sons, les expressions.

Fin : Ils ont tous écrits et dits, même les plus timides. Tous les textes sont enregistrés et on a même eu droit à un texte posé sur une instru. C'est la fin et j'ai le droit à, en choeur, un "c'est trop bien le slam!"

C'est ça le Slam!

Publié le par Clionne

Je me suis baladée sur les scènes de panam avec une caméra afin de faire un petit film dont le but est de montrer l'ambiance Slam et les différences d'un slameur à l'autre.
Je voudrais encore remercier ceux et celles qui m'ont laissés capter leur poésie pour que vous puissiez y avoir accès. Voici le lien privé sur Youtube, ce film a une fonction pédagogique, il n'y a que des petits bouts de textes de chacun, pour des raisons de droits à l'image vous pouvez le regarder mais pas le publier. Merci!

LE SLAM C'EST DU PARTAGE

Publié le par Clionne

Le slam, ce n’est pas un style

Popularisé par la sortie de l’album de Grand Corps Malade en 2006, le slam est dans l’esprit du grand public souvent associé au rap et au style de cet artiste issu des scènes slam. Pourtant cet art de dire qui tire son nom de « claquer » ne désigne pas un style mais l’instant où les poètes se retrouvent dans des espaces publics pour partager leurs textes.

Le slam est né en 1986 à l’initiative de Marc Smith : un simple ouvrier de Chicago qui organisait des joutes verbales de 3 minutes par personne et sans accessoire.

Le slam, ce n’est pas un spectacle

Les soirées slam sont organisées dans des bars ou des lieux publics et sont ouvertes à tous.

Le public est mixte, intergénérationnel et composé aussi bien de slameurs avertis, que de slameurs débutants et d’amateurs de poésie en tous genres venus pour écouter...

Les participants qui souhaitent dire un texte s’inscrivent auprès de l’animateur de la scène qui les appelle au cours de la soirée et montent sur scène sous les encouragements et les applaudissements du public. Il est d’ailleurs d’usage que l’ensemble du public fasse un vœu lorsqu’un poète s’exprime sur une scène slam pour la première fois !

L'idée est de dépoussiérer la poésie et de la rendre vivante.

Le ton est libre, c'est qui rend le partage étonnant.

Et la poésie ne connaît pas de limite...